<br />
<b>Notice</b>:  Undefined index: jobs_at in <b>/home/empmecca/public_html/templates_c/4ab89e2766fb3aa227525bde8431b8e59f37c7f0.file.jobdetail.html.php</b> on line <b>168</b><br />
 Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ)

Contrôleuse - Contrôleur routier en vérification mécanique

  • Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ)
  • Québec et Laprairie,QC
  • facebook
  • google-plus
  • twitter
SOMMAIRE DE L'EMPLOI
Posté : 22 mai 2024
Date d'entrée en fonction : 25 juin 2024
Salaire : 48 068 $ à 65 872 $ par année
Heures par semaine : 40.00
Nbr de postes : 2
Horaire de travail : Temps plein
 Catégorie(s) :  Véhicule lourd routier,
DESCRIPTION

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a pour mission de protéger et d’assurer la personne contre les risques liés à l’usage de la route. À ces fins, elle a comme mandat, entre autres, de mener des activités de promotion de la sécurité routière et de prévention.

La Vice-présidence au contrôle routier et à la sécurité des véhicules (VPCRSV) a pour mission d’assurer la surveillance et le contrôle du transport des personnes et des biens ainsi que de prévenir et de réprimer les infractions aux lois et règlements régissant cette industrie du transport. La VPCRSV est aussi responsable de l’expertise relative à la sécurité des véhicules et de leurs composantes (ingénierie des véhicules lourds et légers), du réseau des mandataires et de la stratégie et de l’évolution de la politique d’évaluation des propriétaires, exploitants et conducteurs de véhicules lourds.

La Direction du soutien aux mandataires (DSM) a comme mandat d’effectuer la gestion du réseau des mandataires en vérification de véhicules routiers et des propriétaires de véhicules dont le programme d’entretien préventif (PEP) est reconnu.

À cet effet, la direction définit les besoins et effectue le recrutement des mandataires en vérification de véhicules routiers, forme le personnel des mandataires et développe des directives, des procédures et des formulaires pour encadrer leur travail.

De plus, la direction est responsable d’effectuer le traitement des demandes de reconnaissance du PEP, des propriétaires de véhicules ainsi que la gestion des évènements en lien avec l’entretien de leurs véhicules.

Un poste régulier d’une ou un contrôleur routier en vérification mécanique est à pourvoir au 26 boul. Taschereau à La Prairie.

Un autre poste régulier d’une ou un contrôleur routier en vérification mécanique est à pourvoir au 333 boul. Jean Lesage à Québec.

L’entrée en fonction est prévue au courant du mois de juin 2024.

Sous la responsabilité de la directrice du soutien aux mandataires, la personne titulaire de l’emploi est un agent de la paix qui forme les mandataires en vérification de véhicules routiers ainsi que leur personnel afin de s’assurer de la qualité des vérifications effectuées et du respect des dispositions législatives, règlementaires et contractuelles. Elle est également chargée d’analyser les demandes de reconnaissance des programmes d’entretien préventif (PEP) à la demande des propriétaires de véhicules afin de vérifier leur conformité.

Plus particulièrement, la personne titulaire de l’emploi doit :

  • Organiser et diffuser les différentes formations aux mandataires et à leur personnel afin d’enseigner les connaissances nécessaires à l’exécution de leurs tâches;
  • Recommander aux mandataires les formations et les actions à poser pour s’assurer d’être conforme à la règlementation, tel que le Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers (RNSVR) et le Code de sécurité routière (CSR), à leurs obligations contractuelles et aux directives administratives de la SAAQ;
  • Analyser les demandes de reconnaissance du PEP en vérifiant les dossiers d’entretien mécanique des véhicules, l’état mécanique des véhicules, les installations et les compétences du personnel des propriétaires afin de s’assurer de la conformité aux exigences législatives et réglementaires;
  • Recevoir les appels des mandataires, faire les recherches requises et analyser les documents reçus afin de répondre convenablement aux questions posées;
  • Participer au traitement des plaintes et des signalements en vérifiant les véhicules routiers et en analysant les documents disponibles pour en dégager l’information pertinente;
  • Rédiger des rapports résumant les interventions et les observations faites afin de recommander à son supérieur des actions et des mesures pour régulariser la situation.

Échelle de traitement : Entre 48 068 $ à 65 872 $

Profil recherché

La personne recherchée doit :

  • Démontrer une certaine autonomie dans la réalisation de ses activités;
  • Faire preuve de beaucoup de jugement dans ses décisions puisqu’elle est responsable de s’assurer du respect des obligations règlementaires, contractuelles et des directives administratives par les mandataires;
  • Posséder de bonnes compétences en communication et en négociation afin de répondre aux plaintes relatives au travail des mandataires.

Exigences de l’emploi :

  • Détenir un diplôme d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnu par l’autorité compétente ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente;
  • Détenir cinq années d’expérience dans le domaine de la mécanique de véhicules lourds
  • Il faut également avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi :

  • Le titulaire doit être titulaire d’un permis de conduire de classe 5;
  • Satisfaire aux exigences prévues par le programme civil de filtrage de sécurité;
  • Avoir le statut de citoyen canadien (conformément à l’article 115 de la Loi sur la police);
  • Le titulaire doit satisfaire aux 1er, 2e et 3e paragraphes du 1er alinéa de l’article 115 de la Loi sur la police (chapitre P-13.1);
  • Le titulaire de l’emploi doit réussir un examen médical démontrant qu’il est apte à exercer des fonctions de contrôleur routier en vérification mécanique.

Période d’inscription : Du 22 mai au 4 juin 2024 à 23h59

La fonction publique du Québec applique des mesures d’accès à l’égalité en emploi à l’intention des membres des minorités visibles, des membres des minorités ethniques, des personnes handicapées, des personnes autochtones et des femmes.